La Directrice Générale d’Oragroup a été invitée à Harvard à l’occasion de la African Business Conference qui se tient chaque année sur le campus de la prestigieuse université américaine. Elle a prononcé ce discours dans le Burden Auditorium, face à un parterre d’un millier de spectateurs. Le keynote était l’occasion de revenir sur une carrière professionnelle au service de la bancarisation de l’Afrique, d’abord au sein du groupe Ecobank puis dès 2015 en tant que directrice générale adjointe d’Oragroup avant qu’elle ne soit nommée à la direction générale en 2016.

À travers son métier, à la tête de l’une des grandes banques de détail de l’Afrique de l’Ouest, Binta Touré Ndoye occupe un poste d’observation privilégiée des réalités économiques africaines. Elle constate notamment un dynamisme entrepreneurial sans précédent sur le continent et d’immenses besoins de financement de leur croissance. La clientèle des particuliers est également en constante augmentation avec une progression de la bancarisation, notamment grâce aux nouvelles technologies qui s’ancrent durablement dans les pratiques. Les banques jouent un rôle primordial pour amplifier l’émergence de la classe moyenne : crédits à la consommation, prêts immobiliers…

Elle-même formée aux États-Unis, Binta Touré Ndoye a notamment invité les participants, parmi lesquels de nombreux étudiants africains à Harvard, à se mettre au service de l’émergence de l’Afrique. « L’Afrique a besoin de tous les talents pour impulser la montée en gamme du capitalisme africain et sa capacité à financer sa propre croissance. Les compétences que vous avez acquises feront des vous des entrepreneurs, des banquiers ou des consultants talentueux. N’oubliez pas la terre qui vous a vu naître ! », a conclu Binta Touré Ndoye. 

Découvrez les produits disponibles près de chez vous !

Scroll To Top